Tout savoir sur la marbrerie funéraire

Ce domaine du façonnage du marbre, de la pierre et d’autres roches dures touche la marbrerie funéraire, à part celle de la décoration et de celle du bâtiment. Issue des métiers d’art, cette branche de la manipulation des matières minérales entre dans la fabrication et la confection des monuments funéraires et de toutes leurs pièces. Mais quel est donc ce domaine ?

La marbrerie funéraire, petit historique

Certes, cette appellation vient du marbre qui a été très utilisé dans le XIXe siècle pour habiller les monuments funéraires, mais cette dénomination est utilisée pour un large éventail de matériaux. En effet, la pierre calcaire était la première matière minérale à être utilisée dans ce domaine, entre le XVIIIe siècle et le XXe siècle. Seulement, ces matériaux n’étaient pas vraiment adaptés à un usage extérieur et se détériorent facilement face aux agressions et aux intempéries.

Ainsi, on a opté pour le granitdont la première utilisation se situe au beau milieu du XXe siècle jusqu’à nos jours. Même avec l’emploi de ces divers matériaux et d’autres encore, le nom de marbrier funéraire désigne toujours l’artisan qui s’occupe de la confection des pièces tombales et qu’aucun autre nom n’ait été adopté.

Des matériaux de prédilection

Le grès, le marbre ou le calcaire sont des roches faciles à travailler, toutefois, les lacunes sur leur robustesse ont été constatées et le granit s’est révélé être le matériau le plus accommodé pour cet usage. Que le monument soit cinéraire pour abriter l’urne, ou funéraire pour l’inhumation, le granit garantit une robustesse et une longévité qui sont prouvées.

Cette matière minérale est extraite sous forme de bloc et elle se décline en plusieurs couleurs, à savoir le rose, le noir, le bleu, le rouge, le gris et le vert. Pour la sépulture, en France, le plus utilisé est le granit du Tarn, mais certains sont importés des autres pays. Et le travail du marbrier débute au découpage jusqu’à la finition de la tombale.

Les pièces funéraires qui en sont façonnées

La marbrerie funéraire concerne surtout les pièces qui sont apparentes et principalement sur la pierre tombale, cette pièce maîtresse de la sépulture. Le soubassement, l’urne, la stèle, la plaque la commémorative et le columbarium sont des éléments qui nécessitent les mains expertes d’un marbrier.

Un marbrier funéraire doit savoir intervenir dans plusieurs étapes du façonnage du monument funéraire. Ces missions commencent par les travaux de terrassement pour obtenir une excavation réglementaire qui va recevoir les fondations en béton. Il doit également connaître tous les principes d’hygiène et les normes appliqués pour la construction du caveau. La confection des différentes pièces qui composent le monument funéraire lui est aussi assignée. Et ses prestations s’achèvent à la pose de la dalle, quand les obsèques prennent fin.

Pour le côté théorique, le marbrier funéraire s’occupe de la conception et cela continue jusqu’à la réalisation et la gravure des inscriptions. Mais ses services peuvent être maintenus jusqu’aux entretiens et à la décoration florale. On peut également solliciter ses prestations pour la restauration et le nettoyage de la pierre tombale, de la stèle et des accessoires.

Accompagnement psychologique

  1. 3 Juil. 2019Comment dire au-revoir à un bien aimé13
  2. 12 Juin 2018Les démarches à suivre au décès d'un proche568